Église

Bienveillance dans le cadre d’un ministère

01 mars 2018

Au XIIe siècle, bienveillant s’entendait par « voulant bien ». Aujourd’hui c’est « celui qui veut et fait du bien à un autre ». Cela s’adresse aussi aux ministères de président de région ou de conseiller presbytéral.

Celui qui représente l’autorité doit montrer fraternité et écoute (© pxhere - CC0 Public Domain) Pour Olivier Filhol, président du Conseil régional de la région Nord-Normandie de l’Église protestante unie de France, son ministère est « un ministère pastoral au service de la communion entre les pasteurs, les acteurs de la vie de l’Église et les communautés. Ma vocation me permet de les rencontrer dans la confidentialité, l’écoute et l’accompagnement. J’essaie, d’y être bienveillant,...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Propos recueillis par Éric TROCMÉ et Jean-Marie PÉRÈS,
journal Parole protestante en Basse-Normandie et président du Conseil presbytéral de Troye et Aube

Commentaires